« Myassa le 21 septembre à la Plage | Accueil | La petite équipe de livemusic »

Commentaires

Rico

Alors j'ai l'honneur du premier commentaire...
J'ai 2 critiques :
1) pour la typo du nom du groupe, ce serait bien si on pouvait avoir qq chose de + proche de l'original, c'est-à-dire un peu plus crasseux, et avec un "§" à la place du 1er "s".
2) quant à la photo, le côté Sépia est très sympa, mais la définition me paraît très limite, et puis on voit que deux membres du groupe...

Pour le reste, la mise en p(l)age, ça me paraît cool.

Fred

Qu'on ne voit que 2 membres du groupe, serait-ce un problème d'égo?

rico

Bah non, Fred, puisque je suis dessus...héhé

bertrand de born

je suis d'accord avec rico sur les typo, qd à la photo je n'ai pas d'avis....je préfère des pochettes moins explicites (j'aime les objets où les lieux) avec pourquoi pas un titre à ce disque du style "....ton rêgne, sirène..." où "dernier appel" où "sarabande nocturne" etc...maintenant ce n'est qu'un avis...

laurent bervas

Super le groupe s'est approprié le blog :))

Les remarques d'éric sont tout à fait intéressantes et légitimes.
Ce que vous avez est un premier projet qui devrait évoluer. Il était important que nous ayons pour demain un objet prêt.

Les idées développées :

1) il s'agit de proposer une collection de disques "live music" comme la collection "gitane Jazz" par exemple.
A ce titre la typo originale de myassa n'a pas été retenue car elle sera commune à tous les groupes (on l'espère) qui seront dans cette collection.

2) le choix de la photo est arbitraire et on trouvera avec le groupe celle qui convient le mieux.

Le choix de la faible définition est volontaire :
l'idée est de laisser une impression de flou comme un souvenir, une émotion.
Du point de vue technique, cela nous permet de traiter des photos de différentes origines et de leur donner un grain commun.

3) il est prévu de rajouter à l'intérieur des photos du concert qui seront en bonne définition.

Nous prévoyons de sortir pour demain une première pochette qui sera ensuite améliorée pour la sortie d'un pressage en plus grand nombre.

On envisage de l'éditer à 1000 ex. afin de diffuser le disque.

rico

OK Laurent, C noté, ça roule, à demain !!!

Fred

Personnellement, mais c personnelle propre à ma personne ;-) j'aime bien et j'adore la photo (c peut-être une déformation professionnelle liée à mes origines cinématographiques lol)

voxx

les idées fusent et j'aime çà....je pensait bien qu'il s'agissait de promouvoir une collection propre à livemusic...alors feu à volonté et on travaillera mieux en amont les prochaînes fois...à demain pour de nouvelles aventures dissidentes hors de l'Eden....

BERTRAND DE BORN

Patrick

Je n'ai pas d'avis sur la photo, par contre il est toujours dommage de ne pas respecter le logo qui est l'élément de reconnaissance.

Michel

Ne pas indiquer sur la pochette que le concert était en "Acoustique" est délibéré ?

J'aurais accordé + de place à la photo, que j'aime bien...

Mais ce n'est que mon lointain avis,

Slt à tous,
M*

voxx

on peu parler pochette mais dans un cd j'aime voir quelques mots...alors je commence à vous livrer...

histoire...

"écrit au fin fond de l'Italie il ya 2 ans face à l'adriatique...pendant que des couplent allaient et venaient autour de moi, batifolants...J'ai ressenti une attirance irrésistible pour le vide et le vertige...trop de rires, trop de danses, trop de tout pas assez de solitude...C'était un jour où l'on a envie de tout sauf d'être heureux...seulement mélancolique pour mieux se trouver sur l'avenir où se perdre dans ses souvenirs...Par la suite, et par extension, je chante ce titre pour toutes les addictions même les plus violentes, celles qui nous poussent au bout de notre volonté pour le meilleur et le pire...La brûlure diront certains,la vie quoi!

rdv message suivant...


voxx

SARABANDE MARINE.

Dernier appel,
Implosion le regard divague.
Ta beauté si cruelle,
Ton aimant cache le phare.

Dernière apnée dans l’amer des sargasses
Quand ta lagune me crache au matin ?
Sur l’étrange rivage des sarcasmes.
Pendu aux entrailles du chagrin.

Perce !
Les vents si sanguinaires,
Bercent mes délires suicidaires,
Laissent et brassent.
Ta main balaye leurs silhouettes enfin.

Dernière sarabande dans l’espace indigo,
Mon cerveau livré à tes courroux.
Les lames-fracas me déchirent dans l’étau,
De tes cuisses salines où je fixe mon shoot.
Je combats pour un sanglot d’amour ?
La vague m’étreint jusqu’à la lie.
L’ultime ressac brise mes contours.
Ton règne, sirène, coule en mes veines paradis.

Perce !
Les vents si sanguinaires,
Bercent mes délires suicidaires,
Laissent et brassent.
Ta main balaye leurs silhouettes enfin.
Perce !
Les vents si sanguinaires,
Bercent mes délires suicidaires,
Laissent et brassent.
Ta main balaye leurs sentinelles enfin.
Capte l’âme vidée, capte l’âme vidée !
Corps en flammes livrés, cœur de rêves cramés.
Quand je transe, transe, transe, mon cadavre en balance,
Au royaume du silence, la mort mène la danse…

à plus....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.